Philippe Martial est administrateur des AAA. Durant quarante ans, ce haut fonctionnaire, directeur de la bibliothèque et des archives du Sénat, spécialiste des questions  de culture, a travaillé avec nombre de sénateurs ;  au service de la Chambre Haut, il fut  ainsi un témoin privilégié de bien des événements politiques du pays. De formation scientifique (Mathématiques et Sciences Po), il est aussi écrivain (Prix Hérédia de l’Académie Française), historien du Sénat, membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer ; à ces titres, il participe à un effort de réflexion intellectuelle, qui transcende les clivages entre domaines de pensée. Depuis sa retraite, il s’efforce de contribuer le plus possible  aux échanges transdisciplinaires. C’est ainsi que ses amis ont créé un site « Groupe Philippe Martial, Club de la Baignoire », destiné à recueillir des études et documents de recherche les plus variés, afin de favoriser l’échange des idées en toute matière  et  d’en faire émerger de nouvelles. Le politiquement correct, le quantitatif et le bruit facile sont à l’extrême opposé de l’esprit qui inspira la création de ce groupe.

Un Abécédaire

« Soixante-quinze ans, non loin d’abord, puis tout près  de la classe politique n’ont pas été sans inciter à observer, à réfléchir et parfois à oser le risque de conclure. Il en résulta des masses de notes, dont les dernières sont dactylographies depuis deux décennies et mises en mémoire de l’ordinateur.  Elles  sont regroupées en gros par thèmes et ceux-ci classés en ordre alphabétique : le recueil commence donc par la lettre A. »

Remarque liminaire

Dans chacune de ces notes, je m’efforce d’aller à l’essentiel : je vois en gros, je résume, je resserre… Je tente de dégager une loi de déterminisme simple mais significative.

On aura beau jeu de rétorquer : « Les choses sont bien plus complexes. » Je connais cette réplique par cœur ! Et j’y reconnais un signal d’alerte contre ce que j’avance.

Certes rien n’est simple ; mais il est choquant que cet argument serve, ce qu’il fait si souvent, à cacher que l’objection ne porte que sur une faible proportion des données en cause.

Depuis des lustres, j’observe qu’on m’oppose chaque fois, une différence dont le poids est relativement mineur ; l’importance respective des facteurs est ainsi occultée. De telle sorte qu’une exception – quoique fort loin d’être prépondérante – a l’air de constituer la loi déterminante d’un phénomène.

***

Un minimum de sens des proportions avertit l’esprit et le garde de se laisser abuser. Encore faut-il être suffisamment « visuel » pour avoir ce sens-là. Alors que la plupart des esprits sont surtout « auditifs ». Ils parlent avec brio de ce qu’ils ne savent pas voir !

La vérité est dans les chiffres ; le menteur n’en donne aucun ou en il invente de faux. Le plus répandu est le mensonge par omission. Il est aussi le plus facile.

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ#